Pour mieux se connaître et se sentir connecté au monde

L’ouverture de conscience permet le développement de la partie spirituelle de notre être.

Nous sommes des êtres re-liés à des niveaux multiples. Notre vie sur Terre s’inscrit dans le système solaire, la galaxie et l’Univers.  Nous sommes reliés ainsi aux rythmes que les mouvements de la Terre dans le cosmos impriment sur la Nature et tous ses habitants. Nous partageons, de plus, la chimie du vivant avec tout ce qui est sur Terre, et notre Conscience nous relie aussi à la Création sur Terre et au-delà. Enfin, nous sommes également reliés aux autres êtres vivants sur Terre, et en particulier les humains, notre famille par les émotions que nous vivons et le processus biologique du lien d’attachement.

Prendre conscience de ces aspects et de la place de notre Être dans ces rouages nous ouvre à un autre regard sur nous-mêmes et peut nous aider à traverser les émotions difficiles. C’est aussi nous mettre en perspective dans notre dimension spirituelle.

Il y a 3 aspects à notre re-liance dans notre vie d’être humain :

  • L’homme/femme se situe au Milieu, entre la Terre et le Ciel.
    Sentir cet axe et cette connexion entre la Terre et le Ciel nous permet d’être centré et ouvert à la fois et nous aide à nous sentir relié à la Vie en nous et autour de nous, au niveau humain et au-delà, avec la Nature par exemple.
  • L’homme/femme se site entre l’infiniment petit et l’infiniment grand.
    Contacter notre Centre, au cœur de nos cellules et la périphérie tout autour nous permet de faire des allées et venues entre notre intérieur et l’extérieur duquel nous recevons énormément de sollicitations. Si nous allons au delà de notre périphérie proche jusque dans le cosmos, nous pourrons à la fois mieux contacter notre part divine et à la fois mieux prendre du recul par rapport aux sollicitations intérieures, provenant de notre mental, et extérieures, provenant de notre périphérie proche. Nous pouvons alors mieux les intégrer et nous en détacher pour parvenir à l’essentiel de nous-mêmes. Nous pouvons aussi faire l’expérience qu’en plongeant dans l’infiniment petit ou au centre de la Terre nous pouvons rejoindre l’infiniment grand.
  • L’homme/femme se définit au-delà de ses pensées et de ses émotions.
    Si nous pouvons entrevoir que nous sommes plus que nos émotions et nos pensées, nous leur accorderons une attention bienveillante régulatrice et nous accepterons mieux les peines qu’elles nous font vivre. Notre présence/conscience se remplit de nos émotions et nos pensées et en même temps elle ne peut se définir à partir d’elles ! La vraie présence se situe au-delà, comme l’écran de cinéma sur lequel les films sont projetés.
    A travers cette présence, nous pouvons avoir accès à notre Âme, à notre grand Soi, à la Source créatrice et nous développons nos intuitions et perceptions subtiles.

Ce sont nos expériences de vie qui permettent notre expansion de conscience. Des pratiques corporelles et énergétiques comme l’Analyse Bioénergétique, le Qi-Gong, le yoga mais aussi la méditation, l’harmonisation morphique avec les Solides de Platon permettent de déployer l’univers de nos sensations subtiles, le contact avec la force vitale et d’ouvrir des nouveaux plans de conscience dans notre Être.

Ces ouvertures de conscience peuvent être un appui pour le travail psychothérapeutique et permettent d’approfondir et transformer certaines notions inhérentes à la vie humaine comme l’expérience de la dualité (le bien >< le mal, le bon >< le mauvais). Elles nous aident à apprivoiser et regarder autrement la part d’ombre que nous voyons en nous ou à l’extérieur, à sortir de la survie (il faut / je dois …) pour aller dans la vie (j’aimerais / je souhaite / je choisis…).

Des séances d’accompagnement individuel peuvent également vous aider à trouver des réponses à vos questions et progresser sur le chemin …

Venez ouvrir votre conscience à de nouvelles expériences grâce aux ateliers de méditation, aux ateliers Solides de Platon ou des séances individuelles

Réservez votre séance au +32 479 339 433 (Claudia Ucros)